Les Canadiens présentent des excuses publiques au peuple Haïtien

A Canadian soldier at the Port-au-Prince airport on February 29, 2004.Nous, citoyennes et citoyens du Canada, signons cette déclaration pour notifier au monde entier et plus particulièrement aux Haïtiennes et aux Haïtiens, que nous sommes honteux et ulcérés par la participation active du gouvernement du Canada, dans le coup d’État qui a renversé le  gouvernement légitime du président Jean-Bertrand Aristide, le 29 février 2004.

Au nom du peuple canadien dont la grande majorité ignore les différents aspects de ce Coup et ses conséquences sur Haïti, nous présentons nos plus sincères excuses au peuple Haïtien.

Dix (10) années après ce tragique événement, nous signons cette pétition parce que des faits troublants, aisément vérifiables dérangent encore la conscience collective.

1) Le Canada a joué un rôle de premier plan dans la planification du Coup d’État. En effet, une année à l’avance 31 janvier et 1er février 2003, le gouvernement canadien organisa la fameuse Initiative d’Ottawa sur Haïti. Ce forum controversé, s’est tenu au Lac Meech dans le Parc de la Gatineau au Québec, pour  articuler et mettre au point les détails de l’opération « Aristide doit partir».

2) Le Canada, a joué un rôle majeur et s’est impliqué directement dans le renversement du président Aristide, et de son exil en Afrique. Il a été établi que, les soldats des Forces Armées Canadiennes du Joint Task Force 2 ont coordonnés leurs opérations, avec les paramilitaires et mercenaires haïtiens ainsi qu’avec les troupes américaines déployées illégalement en Haïti.

smHS048069d02Les archives de la Chambre des Communes nous démontrent que le 10 mars 2004 soit dix (10) jours après le coup d’État, Stockwell Day MP, critique de l’Opposition Conservatrice en matière d’Affaires Étrangères, déclarait au Parlement du Canada : « Il y a maintenant un chef d’État élu, Aristide. Nous n’aurions peut-être pas voté pour lui. Il n’est peut-être pas le type de chef pour qui nous aurions voté. Toutefois, le gouvernement décide qu’il devrait y avoir un changement de régime dans ce pays. Voilà une question sérieuse qui mérite d’être abordée. Sur quels critères était fondée cette décision? Nous devons en discuter…Oui, il y a bien eu un changement de régime. Et, qu’il nous plaise ou non de l’admettre, nous y avons participé… »

An RCMP officer training Haitian National Police recruits in 2005.

3) Le Coup a été suivi par plusieurs massacres, tueries, détentions et arrestations arbitraires de défenseurs de la démocratie.En outre, toute l’infrastructure politique et économique mise en place par le gouvernement élu démocratiquement a été systématiquement démantelée. De graves violations des droits humains caractérisent les régimes post-coup installés par les États-Unis.

4) Une des conséquences les plus désastreuses du Coup d’État et de l’occupation étrangère est que Haïti où aucun cas de choléra n’a été signalé depuis plus de cent (100) ans fait face maintenant  à la pire des épidémies de choléra de l’histoire moderne. Le nombre de personnes mortes du choléra a déjà atteint 8.500 et en janvier 2014 plus de 700.000 malades ont étés répertoriés.


IMG_3747

Plusieurs études scientifiques indépendantes mettent en cause, de manière précise, la responsabilité directe de l’ONU dans la contamination d’une desressources les plus importantes du pays. Il est désormais bien établi qu’en octobre 2010 des soldats de la force onusienne ont déversé des matières fécales dans la rivière la Meille, un affluent du fleuve Artibonite. Jusqu’à présent, les Nations Unies persistent dans leur refus de reconnaître leur responsabilité dans cet  acte criminel, qu’il eusse été délibéré ou non.

Nous appuyons fermement les efforts soutenus des organisations de défense des droits humains comme le Bureau des Avocats Internationaux et the Institute for Justice and Democracy in Haïti  qui exigent de l’ONU justice et réparation en faveur des milliers de victimes du Choléra en Haïti.

5) Le secteur démocratique et populaire, qui a courageusement combattu et contribué à renverser la brutale dictature de Jean-Claude Duvalier en 1986, a encaissé des coups très durs et subi des reculs importants depuis le Coup d’État. Le peuple haïtien est actuellement gouverné par un pouvoir néo-duvaliériste, imposé par les États-Unis et soutenu par le Canada. L’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier bénéficie ouvertement du soutien de puissants alliés nationaux et internationaux et se moque impudemment de ses victimes depuis son retour en Haïti en janvier 2011.

Le rôle joué par le Canada dans la planification et l’exécution du Coup d’État du 29 février 2004 ainsi que dans l’illégale et désastreuse tutelle onusienne imposée à Haïti, afin d’y asseoir ce coup d’état, représente une source de misère et de grande injustice fait au peuple haïtien. Nous demandons instamment aux Canadiennes et Canadiens et à leurs organisations de prendre toute action efficace concourant à contraindre les forces étrangères d’occupation de la république d’Haïti, à reconnaître et faire amende adéquate pour les torts causés à ce pays.

A Canadian Apology to Haiti

This petition is now closed.

End date: Mar 10, 2014

Signatures collected: 849

Signature goal: 1000

849 signatures
Latest Signatures
849Rebecca McEvoyAntigonish, NSStudentMar 10, 2014
848Mariah RichardCalgary Mar 10, 2014
847Jessica GensMontrealMar 09, 2014
846Adina LyonMar 08, 2014
845Yuill HerbertTatamagoucheMar 08, 2014
844Jack EastCRCommunist Party of Canada (ML), Canadian Railworkers UnionMar 07, 2014
843donald greigOwen SoundMar 07, 2014
842Scott BarberMar 06, 2014
841Srećko VojvodićToronto, ONMar 06, 2014
840Daphne Ben DavidMontrealMar 05, 2014
839Scott FulmerGloucester, MassachusettsMar 05, 2014
838yvan grangerst-paul de ile aux noixaucuneMar 04, 2014
837Stan SquiresvancouverMar 04, 2014
836Dawn PaleyJournalistMar 04, 2014
835Charles BoylanVancouverCPC(ML), Vancouver Co-Op Radio, Chair, Human Rights & International Solidarity Committee, Local 21 Federation of Post Secondary EducatorsMar 04, 2014
834Garnet CollyMontrealEditor - New Horizons BulletinMar 04, 2014
833Rob MaguireVancouverMar 03, 2014
832Derek HogueWinnipegMar 03, 2014
831Margaret FlandersMar 03, 2014
830RoseMary PeddieGuelphMar 03, 2014
829Juanita BurnettMar 03, 2014
828Ikenna OnyegbulaOttawaMar 03, 2014
827Simon ChildVancouver, BC Mar 02, 2014
826Django DoucetMontrealMar 02, 2014
825Chris CoculuzziTorontoMar 02, 2014
824Nicolas FalcimaigneTrois-PistolesMar 02, 2014
823Rana HamadehOttawaMar 02, 2014
822wade bridgerparadiseMar 02, 2014
821Martin BraceyToronyoMar 02, 2014
820Serge BouchereauMontréalMar 02, 2014
819Nesley LambertSomerville. MassachusettsN/AMar 01, 2014
818Jim McKibbinToronto Jim McKibbin & AssociatesMar 01, 2014
817Andrew HunterNottinghamPrivate CitizenMar 01, 2014
816M IlieskiMar 01, 2014
815Bill ShpikulaToronto, Ontario, CanadaMar 01, 2014
814Hilina HailuMontrealMar 01, 2014
813Wendell FieldsHamiltonMar 01, 2014
812Sam HeatonOttawaMar 01, 2014
811Joseph SomersWellandMar 01, 2014
810Sean MonaghanMar 01, 2014
809Jim WrightEdmontonMar 01, 2014
808Gerard Di TrolioToronto, Ontario, CanadaMar 01, 2014
807Jeff HodgsonEdmontonMar 01, 2014
806Michel ChossudovskyMontrealCentre de recherche sur la mondialisationMar 01, 2014
805Auntie AdjeleyAccra, GhanaMar 01, 2014
804robert mcfarlandpeterboroughprivate citizenFeb 28, 2014
803Maria Elena MesaTorontoFeb 28, 2014
802Pauline RichardsFeb 28, 2014
801Naureen AliVancouverFeb 28, 2014
800heidi verheulFeb 28, 2014